L’épilepsie

Qu’est ce qu’une crise d’épilepsie ou crise convulsive ?

Une crise d’épilepsie, plus correctement appelée crise convulsive, provient d’une décharge électrique qui prend naissance à un endroit du cerveau et qui peut, dans de nombreux cas, se propager à l’ensemble du cerveau.

Les crises partielles sont caractérisées par des contractions qui empêchent le chien de prendre le contrôle de la partie du corps qui est atteinte, ce qui les différencie des tremblements. Pendant une crise partielle le chien reste conscient.

Lorsque la crise convulsive est généralisée, c’est le corps entier qui va se contracter et le chien va avoir des contractions dans l’ensemble du corps et perdre conscience. Souvent, le chien bave, pédale, s’urine dessus et défèque. Il n’a plus aucun contrôle sur son corps. Même si les crises sont particulièrement violentes et spectaculaires, n’essayez pas de mettre la main dans la bouche de votre chien pour retenir la langue, il risquerait de vous mordre très fort sans s’en rendre compte. La crise ne dure en général que quelques minutes. La crise d’épilepsie généralisée est souvent annoncée, on parle de prodrome. Le chien est agité, voir désorienté avant la crise. Après la crise, il a une phase de récupération plus ou moins longue où il semble perdu, voire présente des symptômes neurologiques (titube, ne voit pas, fonce dans les murs…). La phase de récupération peut durer plus d’une heure. Le chien ne décède pas à cause d’une crise convulsive même si elle peut vous paraître longue ou impressionnante.

Comment fait-on le diagnostic d’une crise d’épilepsie du chien ?

Le vétérinaire peut rarement voir la crise. N’hésitez pas à faire une vidéo de la crise pour la montrer à votre vétérinaire. Il pourra vous aider à faire la différence entre une syncope (qui est une sorte d’évanouissement du chien cardiaque ou sujet à des problèmes respiratoires), une crise convulsive ou des tremblements du chien.

Comme la crise d’épilepsie du chien est souvent idiopathique (dont on ne connaît pas la cause), on fait son diagnostic par élimination des autres causes de crises convulsives chez le chien qui ressemblent beaucoup à celui du chien qui tremble :

. Chien empoisonné (certaines intoxications avec des toxiques convulsivants)
. Hypoglycémie
. Hyperglycémie du chien diabétique
. Maladies hépatiques
. Tumeurs ou anomalies du cerveau
. Accident vasculaire cérébral (AVC)
. Traumatisme du cerveau avec une hémorragie, un œdème ou un hématome
.Une maladie causant une encéphalite (inflammation du cerveau) comme certains parasites ou virus

Le diagnostic se fait donc par la recherche de ces maladies.

Après un examen clinique complet, incluant un examen neurologique, votre vétérinaire effectuera donc une prise de sang pour vérifier les anomalies métaboliques ou du foie. Dans un second temps, il pourra vous prescrire un scanner dans un centre d’imagerie vétérinaire afin de déterminer si votre chien a une lésion au cerveau qui provoque les crises d’épilepsie. Si aucune anomalie du sang et de l’examen neurologique et aucune lésion n’est trouvée on pourra conclure à une épilepsie essentielle ou idiopathique.

Existe-t-il un traitement pour la crise d’épilepsie du chien ?

Si une tumeur est trouvée et qu’elle peut être traitée (par radiothérapie, chirurgie ou chimiothérapie), cela sera la première partie du traitement.

Ensuite, si les crises d’épilepsie du chien ne sont pas idiopathiques, alors il faut traiter les causes de ses crises convulsives.

Enfin il existe deux types de traitements de ces crises d’épilepsie : un traitement d’urgence si la crise dure trop longtemps et un traitement de fond pour diminuer la fréquence des crises voire pour les faire disparaître.

Votre vétérinaire pourra vous prescrire un médicament en solution à injecter dans le rectum de votre chien (via l’anus) avec une seringue, sans aiguille, si la crise convulsive généralisée dure plus de 3 minutes.

Le traitement de fond est un comprimé à prendre tous les jours à vie. L’objectif de ce médicament est de baisser le niveau d’activité du cerveau et de diminuer son seuil d’excitabilité, seuil au-dessus duquel des crises convulsives vont se déclencher. Au début du traitement, votre chien peut sembler plus fatigué voire somnolent. Discutez-en avec votre vétérinaire, c’est un phénomène normal. Pendant toute la durée du traitement votre chien doit être suivi par des prises de sang pour vérifier le taux du médicament dans le sang et aussi l’état de santé du foie pour être sur que le médicament est bien toléré par votre chien. La dose est ensuite adaptée en fonction de la fréquence des crises jusqu’à arriver à une dose minimale efficace…

Pour aller plus loin:

http://www.tvm.fr/tvm/wp-content/uploads/2018/04/Consultationépilepsie-web.pdf

Reproductions, copies autorisées uniquement avec autorisation préalable des administrateurs et avec liens vers la(es) page(s) source(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.