Standard

Suite au travail de récupération de la race, le professeur Morsianni, sous l’égide de la SAAC (club italien) a établi le standard du Cane Corso (voir page Historique).

La FCI a validé, à titre provisoire, le standard du Cane Corso le 12 novembre 1996.

La reconnaissance définitive à eu lieu le 21 mai 2007

Ce standard a été révisé le 15/05/2018 et l’évolution la plus notable y est la fin de la coupe des oreilles (otectomie) et de la queue (caudectomie)

Standard FCI N°343 / 19/02/2016

TRADUCTION: Iris Borianne. Langue faisant foi (EN).ORIGINE: Italie.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD OFFICIEL EN VIGUEUR: 13.11.2015.

UTILISATION: Chien d’utilité polyvalent.

CLASSIFICATION FCI: Groupe 2 Chiens de type Pinscher
et Schnauzer, Molossoïdes et

Chiens de montagne et de

bouvier suisses.
Section 2.1 Molossoïdes, type dogue.

Avec épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE: Le chien de cour italien est le descendant direct de l’ancien molosse romain. Autrefois présent dans toute l’Italie, on ne le trouve plus désormais que dans les Pouilles et d’autres régions voisines du sud de l’Italie. Son nom vient du latin “cohors”, qui signifie “protecteur, gardien de la ferme”.

ASPECT GENERAL: De taille moyenne à grande, le Corso est un chien robuste et rustique, mais néanmoins doté d’une certaine élégance. Ses muscles sont fins et puissants.

PROPORTIONS IMPORTANTES: D’aspect rectangulaire et légèrement plus long que haut. (Sa longueur dépasse de 11% sa hauteur).La longueur de la tête atteint 36% de la hauteur au garrot.

COMPORTEMENT/CARACTERE: Chien de garde employé pour assurer la défense de la propriété, de la famille et du bétail ; le chien decour italien se distingue par sa grande agilité et sa réactivité. Il était autrefois utilisé pour garder le bétail et chasser le gros gibier.


TETE: Large et caractéristique des sujets molossoïdes. Les axes longitudinaux supérieurs du crâne et du chanfrein sont légèrementconvergents; sans avoir de rides apparentes.

REGION CRANIENNE:
Crâne: Large au niveau des arcades zygomatiques, où sa largeur est égale à sa longueur. Bombé vers l’avant, le crâne s’aplatit à partir du front jusqu’à l’occiput. On distingue un sillon frontal médian allant du stop jusqu’au milieu du crâne approximativement.
Stop: Bien marqué, avec des une région frontale saillante.

REGION FACIALE:
Truffe: Noire. Chez les sujets dotés d’un masque gris, une truffe de même couleur est admise. Volumineuse, avec de grandes narines bien ouvertes, la truffe se situe sur le même plan que le chanfrein.
Museau: Puissant, carré, sensiblement plus court que le crâne (le museau mesure environ la moitié de la longueur du crâne). La partie antérieure dumuseau est plate; ses côtés sont parallèles entre eux ; le museau est aussilarge que long. Vu de profil, le chanfrein est profond et rectiligne.
Lèvres: Vues de face, les lèvres supérieures forment un ”U” inversé au niveau de leur jonction ; vues de profil, elles sont modérément pendanteset recouvrent la mandibule de façon à définir le profil inférieur du chanfrein.
Mâchoires/dents: Les mâchoires sont très larges et épaisses, avec des branches mandibulaires courbes. Le prognathisme inférieur, léger, ne doit pas excéder 5 mm. L’articulé régulier est admis, quoique non recherché. Joues: La région massétérique est nettement apparente, sans pour autant être saillante.
Yeux: De taille moyenne, les yeux affleurent légèrement, sans que cela ne soit jamais excessif. Presque ovales, ils sont bien écartés et insérés dans un plan presque sous-frontal. Les paupières épousent bien le globe oculaire. L’iris est aussi foncé que possible en accord avec la couleur de la robe. Le regard est intelligent et attentif.
Oreilles: Triangulaires, tombantes et de taille moyenne, les oreilles sont larges au niveau de leur point d’attache, lui-même situé bien au-dessus des arcades zygomatiques. Elles sont non coupées.


COU: Puissant, musclé, aussi long que la tête.

CORPS: Le tronc est un peu plus long que la hauteur au garrot. De constitution rustique sans être inscrit dans un carré.
Garrot: Bien sorti, plus haut que la croupe.
Dos: Droit, très musclé et puissant.

Rein: Court et solide.
Croupe: Longue et large, légèrement oblique.
Poitrine: Bien développée dans toutes les directions et descendant jusqu’au niveau du coude.

QUEUE: Naturelle. Attachée assez haut et très grosse à la racine. La queue est portée haute quand le chien est en mouvement, sans jamais être totalement relevée ni enroulée.

MEMBRES

MEMBRES ANTERIEURS:
Epaule: Longue, oblique et très musclée. Bras: Puissant.
Avant-bras: Droit et très puissant.
Carpe (poignet): Souple.
Métacarpe: Souple et très légèrement oblique. Pieds antérieurs: Pieds de chat.

MEMBRES POSTERIEURS:
Cuisse: Longue et large, avec un profil postérieur bombé.
Jambe: Puissante sans être charnue.
Grasset (genou) : Solide, modérément angulé.
Jarret: Modérément angulé.
Métatarse: Epais et sec.
Pieds postérieurs: Légèrement moins compacts que les pieds antérieurs.

ALLURES: Longues foulées, trot allongé. L’allure préférée est le trot.

PEAU: Plutôt épaisse et bien appliquée au corp


ROBE

Qualité du poil: Le poil est court, brillant et très fourni, avec un sous-poil fin et terne.

Couleur du poil: Noir, gris-plomb, gris-ardoise, gris clair, fauve clair, fauve foncé et rouge-cerf ; bringé (raies sur fond fauve ou gris dedifférentes nuances). Chez les sujets fauves ou bringés, le masque noir ou gris du museau ne doit pas dépasser la ligne des yeux. On admet une petite tache blanche sur la poitrine, le bout des doigts ou encore le chanfrein.

TAILLE ET POIDS:
Hauteur au garrot: Mâles de 64 à 68 cm.

Femelles de 60 à 64 cm. Avec une tolérance de 2 cm en plus ou en moins.

Poids: Mâles de 45 à 50 kg. Femelles de 40 à 45 kg.

Le poids dépend de la taille du chien.

DEFAUTS: Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sur sa capacité à accomplir son travail traditionnel.

DEFAUTS GRAVES:

  • Axes du chanfrein et du crâne parallèles ou très convergents;convergence des faces latérales du chanfrein.
  • Dépigmentation partielle de la truffe.
  • Articulé en ciseaux ; prognathisme inférieur de plus de 5 mm.
  • Queue enroulée ou à la verticale.
  • Sujet qui, au trot, va l’amble continuellement.
  • Sujet trop grand ou trop petit.
  • Présence d’ergot


DEFAUTS ENTRAINANT L’EXCLUSION:

  • Chien agressif ou peureux.
  • Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ ordrephysique ou comportemental sera disqualifié.
  • Divergence des axes crânio-faciaux.
  • Dépigmentation totale de la truffe.
  • Chanfrein concave ou convexe.
  • Prognathisme supérieur.
  • Dépigmentation partielle ou totale des paupières. Œil vairon (bleubigarré) ; strabisme (le sujet louche).
  • Anourie ou brachyourie.
  • Poil semi-long, ras ou avec des franges.
  • Toute couleur non prévue par le standard ; larges taches blanches.N.B.:
    • Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
    • Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pourlesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.

Pour aller plus loin

Il faut, pour bien appréhender ce que doit être un vrai cane corso, connaitre les proportions qui font la race. Dans les illustrations suivantes, on trouve toutes ces proportions