Sport canin

 Le Cane Corso est un chien sportif. S’il faut savoir prendre soin de son ossature et de ses ligaments pendant sa croissance et tout particulièrement les 15 premiers mois (voir l’article sur la dysplasie), il faut éviter d’en faire un « chien de canapé ». Il faut savoir lui trouver une activité. Ce sera aussi l’occasion de mieux comprendre son caractère et de partager de bons moments avec son chien. Le standard le qualifie de « chien d’utilité polyvalent » et il possède endurance, rapidité d’exécution, de combativité, et suffisamment de malléabilité pour satisfaire les amateurs de sports canins.

L’éducation

L’éducation du chien est la première étape : pour diriger et comprendre les comportements du chien il faut voir les choses comme lui, connaître son langage, savoir ce qui l’attire ou ce qu’il peut craindre, devenir soi-même un chien pour penser comme lui, démarche qu’il ne pourra jamais faire lui-même (penser en humain).

Objectif éducation canine positive

Il est nécessaire également d’être positif, croire dans l’élève et ses possibilités sans se laisser arrêter par des idées toutes faites et des préjugés concernant une race ou l’éducation canine. Un chien ne naît pas en sachant tout faire, il faut seulement savoir le laisser s’exprimer et le lui demander.

Dans tous les cas on doit respecter la nature profonde de l’animal, en sachant que chaque individu est unique.

Pour qu’il coopère en étant relaxé, il ne doit y avoir aucune sensation désagréable. Le but est d’utiliser un comportement qu’il exécute spontanément et de le fixer en l’associant à un plaisir. A chaque fois on s’arrange pour que l’exécution soit à sa portée, une situation d’échec détruit l’exécution, une situation de réussite la renforce.

Une méthode issue de la nature profonde des chiens

Cette méthode étant issue de l’observation des animaux à l’état sauvage, il faut comme chez les louveteaux que la notion d’interdit apparaisse au jeune âge comme quelque chose d’évident et de naturel, sinon plus tard on en viendra à la véritable sanction. La socialisation aux humains et la mise en place de la hiérarchisation aux maîtres sont impératives dans l’existence quotidienne, le chien doit apprendre à respecter les règles du groupe familial.

Dans toutes les séquences l’apprentissage, on doit être le plus souple et le plus libéré possible, exclure toute contrainte. Cela entraînera l’exécution rapide et joyeuse des exercices demandés.

En Méthode Naturelle rien n’est gratuit, on n’oblige jamais le chien, par contre s’il désire quelque chose qui apporte du plaisir (friandise, gamelle, jouet, sortie en promenade, etc.…) on demande en échange quelques exercices sous forme de jeux.

Vous êtes heureux, vous venez d’acquérir votre premier chiot, un très beau chiot. Il a pourtant des problèmes, il pleure la nuit. Il fait ses dents en détruisant ce qu’il attrape dans la maison. Il fait pipi régulièrement sur la moquette bien que vous lui mettiez la tête dedans en le grondant.

Lorsqu’il mange, il montre les dents si on approche, alors on ne le dérange pas. A l’extérieur, on évite de le mettre en contact avec d’autres chiens, car il est fragile. On ne veut pas que les gens le caressent, cela risque de casser son caractère.

Vous avez vu quelques clubs de « dressage », mais on a refusé de l’accepter, on vous a dit « revenez lorsqu’il aura 8 mois ou 1 an. Voilà la situation que beaucoup de maîtres rencontrent, il sont alors désarmés devant ce petit être si mignon qui est en train de façonner son mode de vie, selon l’éducation qu’il reçoit.

Vous ne savez pas que sans apprentissage correct et sans socialisation, il y aura de graves problèmes de communication.Le chiot doit absolument faire certaines acquisitions avant l’âge de 6 mois.

La conception « classique » avec des chiots mêlés à un groupe de chiens adultes pour les séances de travail n’est pas adaptée à leurs capacités physiques et à leurs besoins de jeu.

L’incompréhension entre le chiot et sa famille humaine peut mener à une tension génératrice d’anxiété qui lui fait produire des réponses inadaptées : aboiements, comportement destructeur, etc.…. Lorsque la situation devient insoutenable, les propriétaires en arrivent aux décisions extrêmes : abandon, euthanasie.

Un chiot qui a la chance de fréquenter l’école du chiot, a toutes les chances d’intégrer la vie de ses maîtres et celle de notre société dans les meilleures conditions.

« l’Ecole du chiot et la Méthode Naturelle » par Joseph Ortega sur ecole.du.chiot.fr

Classe travail et sports canins

En France, il est fait une distinction entre les disciplines canines: Ring, Rci, Campagne, Psitage, Recherche utilitaire, Obéissance et Mondioring permettent l’engagement en classe “Travail” dans les expositions Nationales et Internationales. ce que ne permettent pas les sports canins tels que: Education, Agility, Flyball, Frisbee
Obérythmée, Canicross, canivélo, marche avec chien méthode naturelle

Classe travail

Le Cane Corso fait parti des races soumises au travail, autorisées au 6 mars 2007 par la SCC, dans une discipline comportant le mordant.

Les chiens appelés à concourir devront OBLIGATOIREMENT posséder leur carnet de travail qui est délivré par la S.C.C., avoir satisfait au C.S.A.U. et être licenciés.

Le Certificat de Sociabilité et d’aptitude à l’utilisation

C’est le 1eréchelon des épreuves d’utilisation, le passage obligatoire avant de passer toute autre épreuve de travail. Le chien doit être âgé de 12 mois minimum.

S’assurer de l’équilibre et de la sociabilité́ du chien, s’assurer du contrôle exercé par le maitre. C’est aussi mettre un terme aux campagnes anti chiens et donner une bonne image du chien. L’objectif est de voir si le chien et son maitre peuvent être considérés comme des êtres sociables et éduqués. Le chien devra montrer un comportement serein tout au long de l’épreuve. Le juge sera particulièrement attentif à son attitude lorsqu’il côtoie un groupe de personnes et d’autres chiens. 

Contenu de l’épreuve

  • Stabilité́ et sociabilité́ : Le conducteur laisse le chien à une personne étrangère, s’éloigne de quelques pas et revient.
  • Contrôle du tatouage : 
  • Il peut faire parti du test. 
  • Le bruit : Il est à l’initiative du juge, à plus de 5 m (pas de coup de feu)
  • Marche en laisse : Le chien ne doit pas tirer sur la laisse (il est toléré́ une légère tension)
  • Absence du maître : Le conducteur met le chien en position assis ou couché. C’est le maitre qui fait le choix de la position. Il s’absente 30 secondes derrière une cache et sur ordre du juge revient prendre place près de son chien qui doit être resté au même endroit et dans la même position (un déplacement de 1,5 m est toléré́). 
  • Rappel simple : Le conducteur met le chien en position couché, fait une vingtaine de pas et rappel son chien. Le chien doit revenir au pied de son maitre (dans un délai de 15 secondes et dans un rayon de 2 mètres). 

Appréciations  

  • Apte accompagné d’un qualificatif Excellent, Très bon, Bon.
  • Ajourné : pourra le passer ultérieurement. 

Le Ring

Les débuts du RING seraient apparus en Belgique vers 1896 mais il faudra attendre les années 30 du siècle suivant pour voir les premières épreuves en France. La discipline a considérablement évolué depuis lors.

Après avoir obtenu le brevet, les passionnés pourront débuter en compétition. Trois échelons distincts sont encadrés par un règlement strict.

Ces différents échelons sont composés de 11, 15 et 19 exercices (sauts, obéissance, mordant).

Il faut beaucoup d’entraînement et de passion pour se lancer dans les épreuves de ring.

Les chiens participants doivent être équilibrés, faire preuve d’un grand courage et posséder des qualités physiques exceptionnelles.

Epreuve décomposée en trois parties

A – Pistage. Epreuve fortement germanique où le juge tient compte de l’engagement du chien a réaliser son parcourt, de la parfaite façon à gérer la situation en symbiose avec son maître. Le chien travaille sur une piste tracée 1 heure avant, le pistage se fera le plus précis possible sans donner l’impression de poursuivre une proie, il devra marquer ou relever 3 objets déposés par le traceur. Longueur de la piste 600 à 800 pas avec 4 angles droits.

B – Assouplissement. Le chien devra effectuer divers suites, positions, rapport, saut en avant et absence, sous les ordres de son maître de la façon la plus rapide et précise possible sans débordement accord parfait avec son conducteur

C- Défense. Particularité, la partie mordante s’effectue uniquement sur la manche de protection de l’homme assistant, le chien se montrera particulièrement combatif, mais devra reprendre son calme dès l’ordre de cessation de son maître et garder une vigilance parfaite jusqu’à la fin de l’exercice.

Le chien pourra concourir en classe I à 14 mois, en classe II à 16 mois et 18 mois pour la classe III.

Chaque année, pour le week-end de pâques, est organisée la Coupe et le Championnat de France sur sélection des meilleurs tout au long de l’année. Les meilleurs chiens de l’année formeront l’équipe de France jusqu’à concurrence de 5, pour les Championnats du Monde qui se déroule en septembre de chaque année.

Campagne

Les concours de Travail Pratique en Campagne se déroulent sur des terrains variés offrant du brevet au campagne 3 des difficultés progressives. Une palette d’exercices sur des parcours jamais semblables, mettant en avant TOUTES les qualités requises d’un chien d’utilité: le flair, la garde, les sauts, le travail à l’eau, l’obéissance, la sociabilité.

Le campagne c’est complet et de tous les règlements existants de part le monde, il est unique. Les chiens font également la preuve non seulement de leur courage mais aussi de leur résistance physique. Au delà du dressage ils doivent résoudre des situations complexes comme la recherche ou la garde d’objet.

Dans le cadre de concours haut en couleurs, les partenaires des épreuves mordantes, les traceurs pour la partie pistage, les juges et organisateurs ont chacun dans leur domaine la responsabilité de mettre en valeur nos athlètes à quatre pattes.

Le Pistage

Toutes les races de chiens inscrits à un Livre d’Origine peuvent pratiquer en France les épreuves de Pistage Français

Les épreuves de pistage permettent de mettre en valeur des qualités essentielles du chien : ses capacités olfactives , c’est à dire son flair, mais aussi un équilibre à toute épreuve sur les terrains boueux, neigeux, secs….voir pollués par les insecticides et les engrais chimiques.

Permet d’évaluer les capacités du chien à suivre une piste, à ne pas se laisser entraîner sur des odeurs étrangères « fausse piste », à détecter les objets perdus et à identifier la personne ayant tracé la piste.

La Recherche Utilitaire

La Recherche Utilitaire permet aux bénévoles et passionnés de chiens de travail de pouvoir mettre à la disposition des Administrations, sur simple appel de leur part, des équipes maître-chien pour aider à retrouver des personnes réellement égarées.

Mais avant, il faut pouvoir juger du niveau des équipes maître-chien et c’est dans ce but que sont organisées des « épreuves » officielles, malheureusement trop peu nombreuses car peu de clubs encore pratiquent cette belle discipline.

La Recherche Utilitaire met l’olfaction du chien dans toutes les situations possibles : au début ça se passe dans les champs et sur les chemins de terre, mais au fur et à mesure du passage à un niveau supérieurs les conditions sont un peu difficiles : longueur de la piste, temps de refroidissement, approche voire, éventuellement, entrée en agglomération. Le but est de mettre en pratique réelle le résultat du travail chien et du maître.

L’Obéissance

L’Obéissance a pour objectif de permettre à tout propriétaire de chiens de mieux comprendre et de communiquer avec lui, au travers d’exercices simples, sans contrainte et accessibles à tous, afin de vivre en totale complicité avec son compagnon.

Le chien doit montrer, au travail, sa disponibilité, sa souplesse à obéir aux commandements, son enthousiasme et sa rapidité dans l’exécution ; et l’on doit toujours voir une équipe gaie, unie et harmonieuse.

Elle est articulée sur quatre niveaux de progression.

Le brevet, pour les chiens débutants. (ne permet pas une inscription en concours international de beauté). Les Classe I, classe II, pouvant être aménagées au niveau national. Toutes dispositions internationales pouvant amener une amélioration dans l’exécution des exercices doivent être prises en compte. La classe III internationale, gérée par la FCI.

L’Obéissance peut être pratiquée par toute personne possédant un chien sociable, quelle que soit sa race ou ses origines. Elle révèle la complicité du chien avec son maître et met en valeur ses qualités naturelles
Tous les exercices du programme des concours d’Obéissance sont réalisés naturellement par le chien dans la vie de tous les jours, il s’assoit, se couche, se lève, se porte en avant, trouve un objet etc… de manière innée et quand bon lui semble ! La difficulté pour le maître sera de les lui faire faire sur ordre ou commandement en fonction du programme.

L’obéissance internationale se différencie d’autres disciplines par l’introduction de qualificatifs : Excellent, Très Bon, Bon, Suffisant, qui correspondent à une fourchette de points. La notion du qualificatif a la particularité de sensibiliser le spectateur sans qu’il soit connaisseur des règles.

Le Mondioring

Pour pratiquer le Mondioring le chien doit faire preuve de qualités intrinsèques tels que : courage, adaptabilité, vivacité, souplesse, disponibilité et même initiative. Le maître doit être un éducateur patient et imaginatif.

La spécificité de cette discipline est la variabilité des exercices qui sont réunis dans un programme complet composé de trois parties, dans lequel toute violence sur le chien est bannie. Le déroulement est toujours le suivant :

1 – exercices d’assouplissement : suite au pied, rapport d’objet, minute en l’absence du maître avec diversion, positions à exécuter à distance, rapport et quête d’un objet avec identification, refus d’appâts, et envoi en avant.

2 – exercices de saut : palissade de 1,80m à 2,30m (avec plan incliné à la réception), haie de 0,80m à 1,20m et longueur de 3,00m à 4,00m.

3 – exercices de mordant : garde d’objet, différentes attaques avec accessoires ou bâton avec ou sans franchissement d’obstacle, recherche, défense du maître, attaque fuyante et attaque fuyante arrêtée. A noter que le chien n’est jamais touché avec le bâton.

Cette variabilité permet l’organisation de concours à « thème » ou toutes les situations peuvent-être imaginées, le nombre d’exercices et les difficultés allant en grandissant en fonction des échelons. Ceci en fait une discipline particulièrement ludique et attrayante.

Le sauvetage à l’eau

Cette discipline a été ouverte au Cane corso en juillet 2019. Plus d’informations à venir

Les sports Canins

L’agility

L’Agility est une discipline ouverte à tous les chiens.

Elle consiste à leur faire négocier divers obstacles Agility / Jumping dans le but de mettre en valeur leur intelligence et leur souplesse.

II s’agit d’un jeu éducatif et sportif qui favorise leur bonne intégration dans la société.

Cette discipline implique une bonne harmonie entre le chien et son maître et aboutit à une entente parfaite de leur équipe, il est donc nécessaire aux participants de posséder les bases élémentaires d’éducation et d’obéissance.

La vitesse n’est pas la priorité dans le parcours, mais sa qualité d’exécution. A chronomètre égal, l’équipe qui aura réalisé le parcours avec le moins de fautes, donc moins de pénalités sera classé devant. Les pénalités sont les fautes et les refus que peut faire un chien sur le parcours, chacun étant pénalisé par 5 points.

Toute personne désirant pratiquer doit être titulaire d’une licence délivrée par la Société Centrale Caninevia la CNEA.

Les conditions d’attribution de cette licence, réservée aux membres d’une association affiliée sont subordonnées à l’engagement du licencié à respecter les règlements généraux de la Cynophilie française et la charte de déontologie.

4 catégories de travail sont prévues (selon leur taille et leur vélocité):

La diversité du cheptel nous permet ce choix :

– La catégorie « A » chiens à moins de 37 cm au garrot

– La catégorie « B » chiens de 37 cm à moins de 47 cm au garrot.

– La catégorie « C » chiens de 47 cm et plus au garrot.

– La catégorie « D » chiens de grandes tailles, molosses.

Sont classés en catégorie « D » : – les chiens pesant plus de 40kg et réalisant un temps de parcours inférieur à 2,40 m/s.

Brevet

Pour les épreuves, les « qualificatifs » suivants seront décernés:

– de 0 à 5,99 points de pénalités totales Excellent

– de 6 à 15,99 points de pénalités totales Très bon

– de 16 à 25,99 points de pénalités totales Bon

– Au-dessus de 26 points de pénalités totales Non classé

Par pénalités totales, il faut entendre : les fautes aux obstacles (par point) et les pénalités de dépassement du TPS.

Le BREVET D’AGILITY FCI sera attribué au chien ayant obtenu 3 qualificatifs Excellent sans fautes sous deux juges différents, lors de trois épreuves en Agility 1er degré. (À partir de janvier 2007, les résultats excellents avec 5pts de pénalités en premier degré obtenus en 2006 seront pris en considération pour la délivrance du Brevet)

Classes

Les épreuves homologuées comprennent trois classes «AGILITY/JUMPING» :

– 1°degré Réservée aux chiens n’ayant pas encore obtenu leur «Brevet Agility».

– 2°degré Ouverte aux chiens ayant déjà obtenu leur «Brevet Agility».

– 3°degré Ouverte aux chiens ayant été classés 3 fois, sans fautes, dans les 3 premiers d’une épreuve au 2°degré sans fautes.

Le Flyball

Le Flyballpermet le développement des aptitudes aux techniques de l’en-avant, du rapport d’objet, de la vitesse de course, du saut, du rappel et de la sociabilité.

Le principe simple : le chien effectue seul un parcours rectiligne composé d’une série de 4 haies au bout duquel est positionné une boîte (le lanceur) comportant une pédale sur laquelle il doit appuyer, déclenchant ainsi l’éjection d’une balle qu’il rattrape au vol et rapporte à son maître en sautant les mêmes 4 haies en sens inverse.

Le Frisbee, discipline ludique qui peut être pratiquée par tous les chiens ne nécessite que très peu de matériel : uniquement un Frisbee qui est définit suivant sa forme, son poids et son matériau.

Quatre principales épreuves sont connues, organisées et pratiquées régulièrement en compétition aux Etats-Unis; elles sont parfois mélangées entre elles et réadaptées dans le cadre de tournois « autour du Frisbee » :

l’« Aller-retour simple », le « Cercle », le « Freestyle » et la « Longue Distance ».

L’obérythmée

C’est une nouvelle disciple canine sportive qui mélange obéissance, fantaisie, truc, jeux, avec la danse et un peu de sens artistique. Bien que principalement pratiqué par des femmes, quelques courageux hommes, commence à apparaître et donne une vision et image différentes et plus masculine de ce sport. Ce nouveau sport a fait ses début vers la fin des années 80 au Canada et a des adeptes un peu partout dans plus de douze pays du monde dont: États-Unis( d’où le sport origine) Canada, Angleterre, Australie, Japon, Allemagne. Le sport en est à ses premiers pas en Belgique, Hollande, et en France.

Source SCC, CNEAC, site Cane Corso des Mas Star

Reproductions, copies autorisées uniquement avec autorisation préalable des administrateurs et avec liens vers la(es) page(s) source(s)